Croustillant et fruité… le mille-feuille de brick aux mûres!

Hop hop, je ne cesse de le répéter mais c’est bien encore l’été!!! Et les fruits qui arrivent (tardivement cette année) sont bien sucrés! Lors d’une jolie cueillette mon panier s’est rempli de mûres.

J’aurai pu réaliser une petite tarte mais comme en passant sur le blog de ma copine Lauriane (toujours, http://kardemummakitchen.blogspot.fr/ 😉 ), je m’étais rendue compte que l’on pouvait faire soit-même des feuilles de brick et que depuis cette idée me trottait dans la tête, mon choix s’est naturellement porté sur une pâtisserie à la fois croustillante et fondante où la mûre s’associe à la vanille.

Pour 4 mille-feuilles:

– une 12aine de feuille de brick (maison ou achetées, je ne vais pas être extrémiste)

– cassonade

– une huile neutre

– des mûres (autant que votre cueillette vous aura permis d’en trouver! 😛 )

– une demi gousse de vanille

– 10 cl de crème fraîche liquide entière (soit à plus de 30% de matière grasse, c’est primordial)

– 1/4 l de lait frais entier

– 50g de sucre semoule

– 3 jaunes d’œufs

– 20g de farine

Feuilles de brick:

Je les ai réalisé en suivi la recette de chef Nini qui expose dans son blog toutes les bonnes raisons de les faire soi-même (http://www.chefnini.com/feuilles-de-brick-maison/ ).

Il s’agit donc de mélanger 26 cl d’eau tiède avec 166 g de farine, 2 cuillères à soupe bombées de semoule de blé dur la plus fine possible ainsi que deux pincées de sel. Pour cela, mélangez les matières sèches puis délayez doucement avec l’eau tiède.

Une fois la préparation faite, badigeonnez des crêpières de cette mixture avec un pinceau (si possible pas en silicone selon chef Nini, malheureusement en silicone pour moi). Cela doit être le plus fin possible. Mettez ensuite la crêpière sur le feu jusqu’à ce que la pâte alors translucide devienne blanche (si vous la cuisez trop elle roussira et cassera), retirez alors la crêpière du feu, réservez la feuille de brick sur un torchon humide. Laissez refroidir la crêpière et renouvelez l’opération autant de fois que nécessaire.

Une fois les feuilles de brick prêtes, découpez les selon la forme que vous souhaitez donner aux mille-feuilles (en triangle pour moi, c’est ce qui me sembler gâcher le moins de feuilles). Badigeonnez les feuilles d’huile puis saupoudrez les de cassonade selon votre goût.

Image

Assemblez ensuite les feuilles de brick par groupe de 3 puis mettez les au four chaud (environ 180°) pour une 10aine de minutes (surveillez la coloration, elles doivent être dorées et le sucre doit avoir caramélisé).

Crème pâtissière « allégée »

Attention pas de méprise… si la crème est dite « allégée » c’est qu’elle a une texture plus légère et non pas qu’elle est moins riche (bien au contraire même…)… 😛

Je l’ai adapté d’une recette de Mercotte que je n’ai sans doute pas besoin de vous présenter.

La recette de Mercotte:

Dans un cul de poule, grattez les graines noires de la vanille sur les jaunes d’œufs. Ajoutez le sucre  et blanchissez légèrement le mélange au fouet. Versez en pluie les farines en les incorporant avec précaution sans trop travailler le mélange.  Ajoutez  le lait et la gousse de vanille, mélangez vivement avec le contenu du cul de poule, puis versez le tout dans la casserole. Portez à ébullition et laissez épaissir sur le feu 1mn environ.  Débarrassez dans un récipient adapté. Filmez au contact et refroidir.

Mon adaptation:

Après avoir gardé une quinzaine de minutes la crème fraîche au congélateur, faites la monter en crème fouettée au robot (il est essentiel que votre crème soit entière et liquide pour qu’elle monte bien). Ajoutez un peu de sucre glace en fonction de votre goût (une cuillère à soupe dans mon cas).

Introduisez doucement la chantilly à la crème pâtissière, pour obtenir une crème dite « allégée »… 😉 (mais gare au régime!)

Le montage:

Il vous reste donc à monter vos mille-feuilles! Pour cela placer un « triangle » de feuilles de brick à la base, à l’aide d’une poche a douille (c’est tellement plus simple à faire qu’à la cuillère… enfin une fois qu’on a réussi à remplir la poche sans s’en mettre pleins les doigts et le côté externe de la poche… :-S )… Bref, donc à l’aide d’une poche à douille, disposez la crème dessus puis quelques mûres.

Image

Renouvelez l’opération une fois puis terminez par des feuilles de brick caramélisées et décorez en fonction de ce que vous avez sous la main (des bouts de feuilles de brick et des mûres sans doute…).

 Image

Puis crousti-dégustez!

Image

N.B.: j’ai eu du rab de crème (et même de mûres) donc le lendemain j’ai pu grâce à quelques biscuits secs qui trainaient (oui j’ai toujours des biscuits secs qui trainent…) émiéttés au fond d’un verre réaliser 4 petites verrines et c’était bon aussi…

Publicités

2 réflexions au sujet de « Croustillant et fruité… le mille-feuille de brick aux mûres! »

    • Fais attention je vais te prendre au mot! (quand tu veux bien sûr…), il est encore perfectionnable (surtout sur l’utilisation de la poche à douille, je n’ai pas encore tout à fait le doigté…). Le temps que tu viennes je devrais le maîtriser parfaitement (mais sans doute sans mûres! 😉 )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s